Les émetteurs sont des dispositifs qui contrôlent la sortie de l’eau des tuyaux latéraux. Selon le flux qu’ils fournissent, ils sont divisés en deux groupes: Emetteurs à faible débit, moins de 16 litres / heure. Il comprend des émetteurs et des tuyaux ou des bandes émetteurs. Emetteurs de haut débit, entre 16 et 200 litres / heure. Il comprend les diffuseurs et les micro-gicleurs. Un émetteur doit avoir les caractéristiques suivantes:
-Installation facile.
-Petit sensible à l’obstruction.
-Petit sensible aux variations de pression.
-Faible coût.
-Il maintient ses caractéristiques dans le temps. Il n’est pas nécessaire que l’émetteur possède toutes ces caractéristiques à la fois, mais uniquement celles qui sont requises pour chaque cas spécifique.

Par exemple, un émetteur doit être moins sensible au blocage lorsqu’on utilise des eaux de surface assez contaminées, mais cette qualité n’est pas aussi nécessaire lorsqu’on utilise des eaux souterraines propres. Sur un terrain plat, aucun émetteur n’est nécessaire pour compenser les différences de pression, mais ils sont nécessaires sur un terrain vallonné.

Types d’émetteurs

Selon la configuration de votre conduit, les goutteurs peuvent être classés comme suit:

– conduit long Le compte-gouttes de microtube est constitué d’un tube de petit diamètre et de grande longueur. Son exposant de décharge varie de 0,75 à 1. En raison des inconvénients de son régime proche du laminaire, le microtube n’est plus utilisé comme compte-gouttes, mais comme élément moteur.
– de labyrinthe. L’eau parcourt un labyrinthe, ce qui augmente la turbulence de l’écoulement (exposant de la décharge entre 0,45 et 0,55). Il n’est pas très sensible aux blocages et aux changements de pression et de température. – de trou L’eau s’écoule par un ou plusieurs trous de petit diamètre.

Le régime est turbulent (exposant de la décharge proche de 0,5). Il est peu sensible aux variations de pression et de température, mais se colmate facilement en raison du faible diamètre des trous.
– Remous Cet émetteur a une chambre circulaire où un tourbillon se produit, au centre duquel se situe le point d’émission. En raison de la perte de charge supplémentaire qui en résulte, le diamètre du conduit peut être supérieur à celui des autres émetteurs, ce qui réduit le risque de colmatage.

L’exposant de la décharge varie de 0,45 à 0,55, ils sont donc peu sensibles aux variations de pression. – auto-compensation. Cet émetteur dispose d’un dispositif permettant de faire varier la taille du conduit par rapport à la pression d’entrée. Le dispositif est généralement une membrane souple (diaphragme) qui se déforme sous l’effet de la pression, limitant le débit. L’effet d’auto-compensation est atteint dans une certaine plage de pressions, qui doit être indiquée par le fabricant. La connexion du compte-gouttes au pipeline peut se faire de deux manières:

– Interlinea. Il est installé entre deux sections transversales du tube latéral. Lorsque le compte-gouttes est raccordé à un tuyau en polyéthylène, l’augmentation maximale de diamètre provoquée dans la conduite par suite de l’installation du goutteur doit être de 13%.

– En dérivation ou en ligne. Il est installé sur le mur du tuyau latéral à travers un trou percé d’un poinçon. Le fabricant doit fournir l’outil approprié pour assurer l’étanchéité de la connexion avec chaque type de compte-gouttes.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *